Le métier de la maintenance de matériel agricole

La mécanique au service de l'agriculture

L’activité consiste à préparer le matériel vendu, former les utilisateurs à sa prise en main et assurer le service après-vente, soit à l’atelier soit sur le terrain, chez le client.

La maintenance optimale des matériels est garantie par la disponibilité d'un personnel très qualifié. Ainsi, la profession agit en faveur du niveau de compétences de ses salariés qui doivent maîtriser des technologies très complexes. S’ils doivent être polyvalents, les mécaniciens sont aussi amenés à se spécialiser en fonction de l’évolution technologique.

Chiffres clés

  • 1 200 concessions (1 700 agences)
  • 24 000 salariés dont 15 000 mécaniciens
  • 6 milliards € de chiffre d’affaires annuel
  • 40 000 tracteurs vendus par an 2 500 moissonneuses-batteuses vendues par an
  • Effectif moyen des entreprises : 20 salariés

Particularités du secteur

Saisonnalité et terroirs

L’activité agricole reste en grande partie liée aux contraintes de la nature. Régions et productions agricoles spécifiques, protection de l’environnement, normes, qualité et sécurité alimentaires : le machinisme agricole est une source de solutions pour y parvenir.

Une filière soudée

Le machinisme contribue activement au développement de la productivité et des rendements de l’agriculture : l’adaptation aux besoins du marché n’est possible que grâce à l’évolution constante des matériels et des services associés.

La formation tout au long de la vie

Indispensable aux mécaniciens qui ont en charge d’entretenir et réparer ces nouveaux matériels, la formation des salariés est dispensée régulièrement dans les centres de formation des constructeurs.

Les besoins pour demain

Nos entreprises recrutent, pour les métiers techniques, 1500 collaborateurs tous les ans sur des postes de mécanicien de maintenance, à l’atelier ou en clientèle ; sur de l’entretien à long terme ou des interventions d’urgence.